J’ai pas le temps !

Posted in On vous dit tout On ne vous cache rien

J’ai pas le temps !

Lorsqu’on est chef d’entreprise, indépendant ou profession libérale, on a généralement des journées bien remplies. Et bien souvent, on arrive à la fin de la journée en se disant « Pff, j’ai encore eu le temps de rien faire aujourd’hui… » Alors, soyons sérieux 5 minutes et réfléchissons un peu à tout ça. Si on avait vraiment RIEN fait de sa journée, tous les jours, il y a de grandes chances que notre vie devienne franchement difficile surtout quand vient le temps de payer les factures ! Tiens, d’ailleurs, parlons-en des factures. Vous ne prenez jamais le temps de les payer ? Bien sûr que si, car, comme moi, vous n’aimez pas payer les pénalités de retard ! Vous voyez, on commence déjà à être productif, et vous savez bien ce qu’on dit, « Qui paye ses dettes, s’enrichit ». Voilà donc une bonne chose de faite ! Une fois les factures réglées, il faut bien les archiver non ? Et hop, une deuxième chose de faite ! Vous voyez, on avance… Jusque là, vous me direz, on est dans la paperasse et ça n’a rien de bien passionnant. Certes oui, mais il n’empêche qu’il faut bien le faire et comme vous êtes tout seul en tant qu’indépendant, personne ne le fera à votre place. Sauf si vous décidez de passer par une secrétaire indépendante dont le métier est justement de s’occuper de la paperasse de ses clients. Mais comment faire pour trouver la perle rare ? Les réseaux sociaux pardi ! Parce que c’est mon métier d’écumer en long en large et en travers ce qui se passe sur les réseaux sociaux, je peux vous dire que vous y trouverez votre bonheur si vous cherchez une secrétaire indépendante. Et en plus, en fouillant bien, vous y trouverez même des avis et des témoignages de clients. Et là, je vous entends déjà me dire « Oui, mais ça va me prendre un temps fou ! J’ai pas le temps de faire ça ! » J’ai envie de vous dire : Il faut savoir ce que vous voulez ! Parce qu’au final, le schéma est simple, vous vous plaignez de ne pas avoir le temps MAIS : – Solution 1 : vous ne changez rien à vos habitudes et je peux vous garantir une chose : rien ne changera ! – Solution 2 : vous PRENEZ du temps pour envisager une solution (ici, confier votre paperasse à une secrétaire indépendante) et au final, vous aurez donc gagner en productivité, puisque vous passerez moins de temps sur la paperasse et plus de temps à votre véritable activité. En conclusion : les réseaux sociaux vous auront fait gagner du temps ! CQFD ! Et si vous ne savez pas comment faire, c’est peut-être le moment de vous offrir le temps pour une formation. Discutons-en ensemble et vous verrez, on vous trouvera la solution la plus adaptée à vos...

Read More »

Pourquoi nous soutenons La Quadrature du Net

Posted in On vous dit tout On ne vous cache rien

Pourquoi nous soutenons La Quadrature du Net

L’année dernière déjà, conscients des enjeux qui se tramaient autour des libertés de l’internet, nous avions soutenu LQDN (La Quadrature Du Net). Et cette année encore, nous leur renouvelons notre soutien. Oui, parce que nous estimons que nos libertés se doivent d’être défendues, que ce soit sur internet ou ailleurs. Il y a de cela une petite quinzaine de jours, nous avons assisté au Quadrapéro qui se tenait dans les locaux de LQDN à Paris (et en simultané à Lyon et Toulouse) et nous avons pu également assister à la réunion qui a suivi et qui sert un peu de reporting des actions menées ainsi qu’à se tenir informés de ce qui se passe dans les hautes sphères. Tout ceci peut vous paraitre assez abstrait, assez obscur (rejoins le côté obscur, on a des pizzas !) voire même complètement opaque. Alors, si je peux me permettre, je vais essayer de vous expliquer de façon très simple à quoi sert LQDN. Tout en haut, il y a les hommes politiques (il parait), viennent ensuite les groooosssses entreprises (celles du CAC40, pas les petites boîtes comme la notre) puis ce qu’on pourrait appeler le corps judiciaire, et enfin il y a nous (pauvre de nous oui…) tout en bas. Voilà, à peu près (j’ai dis que je faisais simple) comment ça fonctionne. Et il y a LQDN qui vient comme une sorte de poil à gratter, s’interposer entre chaque rouage pour défendre, devinez qui ? Les « pauvres de nous » qui se font avoir systématiquement et sur qui ça finit toujours par retomber. Mais ils défendent quoi vous allez me dire ? Et bien, justement, je vais vous le dire et je ne prendrais que 2 exemples qui sont, à mon sens, les plus parlants. Primo la neutralité du net. Qu’est-ce que c’est ? Et bien c’est tout simplement l’idée que les opérateurs qui vous vendent votre internet (que vous soyez chez Free, Orange ou Numéricable ou autre) continuent de vous vendre de la connexion internet sans interférer sur ce qui est diffusé sur l’internet. Par exemple, si la neutralité du net est remise en cause et disparait, certains sites web pourraient être censurés et votre opérateur pourrait décider de réduire votre débit ou encore de bloquer certains sites si ça lui chante. C’est aussi simple que ça. Deuzio La protection de la vie privée. Et là, je vais toucher une corde sensible chez pas mal de monde (peut-être même tout le monde, du moins j’espère). Je vais être très claire sur ce point et vous parler en tant que formatrice réseaux sociaux. TOUT ce que vous publiez sur la toile PEUT devenir public. TOUTES VOS DONNÉES sont susceptibles d’être rendues publiques un jour ou l’autre quoi que vous fassiez. Ce qui veut dire que oui, tout le monde peut un jour avoir accès aux photos de vos enfants (leur avez-vous demandé...

Read More »

Retour sur : Le salon du e-marketing Paris avril 2014

Posted in On vous dit tout On ne vous cache rien

Retour sur : Le salon du e-marketing Paris avril 2014

En avril dernier se tenait le salon du e-marketing à la porte de Versailles à Paris, nouvelle formule. Bon, vous me direz, vu que je ne sais pas comment étaient les anciennes, je ne risque pas de vous faire un comparatif mais je vais quand même vous donner mes impressions sur cet évènement, premier de la liste de ma toute nouvelle vie professionnelle en Ile de France. Tout d’abord l’inscription : Simple, rapide et gratuit ! Je n’ai qu’à imprimer mon invitation (ou encore stocker le QR code) et la présenter à l’entrée pour obtenir mon badge (et à mon nom s’il vous plait !). Quoi qu’il en soit, le simple fait qu’un tel évènement soit gratuit a suffit à me convaincre ! Vient ensuite le programme. Conférences, ateliers, workshops et autres présentations qui se dérouleront tout au long de ses 3 jours, sont d’une grande qualité et il y en a trop pour qu’on ait le temps de toutes les voir ! Il faut choisir et je me concocte un programme aux petits oignons avec notamment la découverte de l’outil proposé par la société Vocus, ainsi qu’une présentation des fonctionnalités de Social Shaker (que, tout le monde ou presque, connait !) et bien d’autres choses encore ! Pour tout savoir de ce salon du e-marketing nouvelle formule, vous trouverez le bilan 2014 que je vous laisse découvrir. Bref, ce salon était à la hauteur de mes attentes et c’est bien dommage pour moi que je n’ai pas eu plus de temps car il y a de nombreuses interventions que je n’ai pas pu voir. Mais j’espère bien me rattraper l’année prochaine et le rendez-vous est déjà pris avec les membres de la communauté IRL+ (In Real Life de Google+). Maintenant, j’aimerais vous parler un peu de l’outil que j’ai découvert lors de sa présentation au salon e-marketing 2014. Il s’agit de Vocus. Mais qu’est ce que c’est donc que ça ? D’ailleurs, je tiens à signaler que Vocus France a remporté le trophée VÉNUS, trophées de l’innovation Marketing Digital & Relation Client catégorie Social marketing & Mobile au cours de EMP2014 et ça c’est une bonne nouvelle pour eux et nous les félicitons pour ça ! Mais revenons aux fonctionnalités de l’outil. Vocus est une suite logicielle qui permet d’avoir accès à une base de données de journalistes partout dans le monde et dans tous les domaines, vous permettant ainsi de gérer au mieux vos relations presse. Mais Vocus c’est aussi la possibilité de regrouper sur une seule et même interface l’ensemble de vos besoins en gestion de relation client, ainsi que la gestion des tous les profils social media de vos clients. Un vrai trésor pour le community manager qui souhaite inclure en + les relations presse dans sa stratégie client. Personnellement, j’ai vraiment beaucoup aimé, d’autant que c’est en français, qu’on a une démonstration en ligne...

Read More »

5° édition des ACSEL du numérique

Posted in On vous dit tout On ne vous cache rien

Lors de mon passage au salon e-marketing en début de mois, j’ai pu croiser Florent Nosel qui m’a parlé de l’ACSEL. J’avouais alors ma complète ignorance de cette association et pourtant… Pourtant, j’aurai du m’y intéresser bien plus tôt ! Si vous ne connaissez pas l’ACSEL, je vous invite à découvrir leurs activités sur leur site internet. Bref, j’en ai profité pour suivre le compte Twitter de Florent Nosel et quelques jours plus tard me voilà donc invitée par mail  à la cérémonie de remise des ACSEL du numérique qui se tiendra à l’espace Cardin à la fin du mois. Le jour J , soit le mardi 29 avril, nous voilà devant les portes de l’espace Cardin. Trop de monde et une organisation un peu dépassée par les évènements, du coup, pas de badges pour nous (ni pour les autres personnes qui attendait dehors) et une entrée presqu’à la dernière minute. Bon, ça ne fait rien, mais quand même, on aurait bien aimé avoir nos badges, ça nous aurait permis de faire connaissance plus facilement avec les autres invités. La cérémonie commence donc par le discours de la secrétaire d’état chargée du numérique, Axelle Lemaire. Une première pour moi qui n’avait encore jamais vu de ministre, ni même assisté à un quelconque discours de politicien. Une vraie surprise (parce que je ne savais pas que c’était au programme) et une bonne ! Certes on a droit aux habituels citations et aux sempiternels chiffres et statistiques, mais avec une pointe d’humour qui sent bon la fraîcheur et la spontanéité. En tout cas, je dois dire que personnellement, j’ai été agréablement surprise. Pour cette remise de prix donc, plusieurs catégories et dans ces catégories, des projets tous plus intéressants les uns que les autres. Petit rappel pour ceux qui ont assisté ou connaissait déjà les participants, et présentation pour ceux qui ne connaissent pas. Pour le Prix Pure Player qui récompense les nouveaux modèles économiques e-commerce, le gagnant de la tendance économie collaborative est : Blablacar (pour la tendance économie collaborative) Les autres participants étaient : KissKissBankBank et Zilok Pour le Prix e-transformation qui récompense la mutation vers le numérique, le lauréat de la tendance ville intelligente est : Le Grand Lyon Les autres participants étaient : Issy Grid et Nice Pour le Prix Service public et collectivités territoriales qui récompense la digitalisation des services aux citoyens, le lauréat est : ETALAB Les autres participants étaient : : France Université Numérique et la Bibliothèque Nationale de France Pour le Prix Innovation Service qui récompense une technologie de service innovante, le lauréat de la tendance objets connectés est : Withings Les autres participants étaient : : Netatmo et Connectedphotos Le Prix Jeunes Talents en partenariat avec Euratechnologies. 3 jeunes entrepreneurs présentaient leurs projets lors de la soirée. Le choix du public s’est porté sur Visiotalent élu lors d’un vote en direct au cours de la soirée....

Read More »

Retour sur la soirée #BeforePMU (#onparie que vous allez aimer)

Posted in On vous dit tout On ne vous cache rien

Retour sur la soirée #BeforePMU (#onparie que vous allez aimer)

La semaine dernière je reçois un petit tweet qui m’intrigue un peu… Alors, bon, vous imaginez bien que je ne vais non plus donner mon mail sans savoir de quoi il retourne. Je pars donc à la pêche aux infos et je finis par apprendre qu’il s’agit d’une soirée organisée en partenariat entre Meetic et le PMU… (voir ici) Super, sauf que je ne suis pas célibataire ! C’est pas grave qu’on me dit ! Viendez quand même ! Bon, ben ok alors Il faut d’abord s’inscrire sur une plateforme dédiée via son compte Facebook ou Twitter. Je choisis Twitter (je vous l’ai déjà dit, c’est mon chouchou). Inscription faite, on a droit à un QR code qui doit nous permettre de rentrer sur l’hippodrome en tant qu’invités et de récupérer notre « bracelet connecté ». Technologie au rendez-vous ! Nous voilà donc partis avec chéri, lui armé de sa chemine rose framboise et moi de mon téléphone chargé à bloc pour faire plein de photos et envoyer plein de tweets. Commençons par le commencement : L’arrivée à l‘hippodrome de Vincennes. Je dois vous dire que je pratique l’équitation depuis… depuis longtemps (mais alors vraiment longtemps hein) mais je ne suis pas une fana du monde des courses. Je préfère me promener tranquille le dimanche dans les bois avec mon âne. Bref, nous voilà arrivés au parking (gratuit pour l’occasion), et nous sommes guidés par toute une flopée de voituriers qui nous indique par où passer et où nous garer. Là, je dis, bravo. Et je commence à me dire qu’il y a quand même une sacrée organisation derrière… Lorsque nous arrivons, il fait encore jour. La soirée a été programmée de 19h à 23h mais nous arrivons vers 20h, la faute aux embouteillages dans Paris. J’avais déjà vu un hippodrome avant (celui de Cagnes-sur-mer) mais je dois dire que celui-ci est assez sympa. Pas loin du bois (j’en parlerais plus tard) et du château de Vincennes, magnifique monument de nuit et j’imagine aussi de jour. Il nous faut donc nous rendre maintenant à l’entrée et là je me dis que je n’aurai peut-être pas du mettre des chaussures avec des talons aussi hauts (girl power toussa). Mais bon, peu importe, je suis là pour observer. Nous arrivons devant les stands d’accueil de la soirée. Un peu de monde mais pas trop, l’accueil est sympathique, on sent que les équipes sont organisées mais d’un point de vue technique, l’histoire des QR codes ne fonctionne pas très bien pour tout le monde (à commencer par moi). J’avais pourtant bien flashé mon code mais impossible de l’ouvrir :-/ Qu’à cela ne tienne, mon nom est sur la liste (hé hé). Bon le bracelet connecté est vert, c’est pas ma couleur du tout ! Le principe de fonctionnement est assez simple : « C’est comme le pass Navigo » nous dit-on à l’entrée. Ok, why not...

Read More »

Quand on propose un stage et qu’on se fait insulter

Posted in On vous dit tout On ne vous cache rien

Quand on propose un stage et qu’on se fait insulter

Il y a quelques temps, nous envisagions de prendre un stagiaire pour nous permettre d’une part, d’avoir l’occasion de voir comment ça pourrait se passer avec 1 personne en plus dans l’équipe, et d’autre part, de permettre à un jeune (ou moins jeune, peu importe) de valoriser ses compétences et éventuellement de les enrichir. Nous avons donc pris conseil auprès de quelques personnes, dont des universitaires, des profs, des chefs d’entreprises (de PETITES entreprises hein, pas des grosses machines de guerre) et réfléchis sur les tâches qu’on pourrait confier à notre jeune recrue. Et puis, on s’est lancé… Et là, on s’est dit qu’on aurait mieux fait d’aller se pendre… Quel ne fût pas notre étonnement lorsque nous avons publié notre offre, de recevoir des insultes (de la part de développeurs indépendants notamment) et des critiques de tous bords parce qu’on avait osé poster une offre de stage… Il faut dire que notre offre était vraiment scandaleuse ! Osez proposer à un stagiaire de travailler sur un vrai projet ! VOUS VOUS RENDEZ COMPTE ? Alors, à ces remarques tout à fait désobligeantes et sans fondement, puisque la plupart ont parlé sans savoir, nous aimerions leur dire ceci  : FY Oui, parce que quand même on l’a pas très bien pris de se faire traiter d’exploiteur, comme quoi on devrait avoir honte de faire faire le travail gratuitement par un stagiaire, et qu’on pourrait quand même faire appel à des développeurs indépendants pour leur fournir du travail, et que ceci et que cela…. Nous dire ça à nous, alors que quelques mois auparavant, on publiait un article de ce genre. C’est vrai on aurait pu. Et pour la peine, le projet et bien nous l’avons confié à une autre entreprise, puisque faire appel à un stagiaire est devenu honteux, et bien on a préféré ne pas faire appel non plus à des développeurs indépendants, faut pas pousser hein. Maintenant, chez Calliopé, on se pose quand même une question. On répond quoi aux jeunes étudiants qui nous envoie leur demande de stage ? On leur dit qu’ils n’ont qu’à s’installer en autoentrepreneur parce que nous, non merci, mais on ne mange pas de ce pain là ! On va sûrement pas se ranger du côté des exploiteurs de stagiaires et que, comme c’est pas notre genre, du coup, on ne prend pas de stagiaire, parce qu’on ne veut pas participer à ce mouvement d’exploitation humaine qui fournit du travail gratuitement ! Ah ça non ! C’est ça qu’on doit leur dire ? (Merci à notre ami Galbar, auteur/dessinateur de la BD « Zombi X-Plod » de nous avoir fourni son interprétation de la muse Calliopé. Vous pouvez le soutenir en vous rendant sur sa page...

Read More »